Comment parler à des inconnus ?

Si vous vous êtes déjà demandé comment parler à des inconnus, rassurez-vous : vous n’êtes pas seul. Vous avez déjà vu quelqu’un simplement s’avancer vers une personne qu’il ne connaît pas et discuter avec elle ?

Dans cet article vous allez découvrir un secret pour avoir de grandes conversations avec des inconnus. Vous pourrez dès aujourd’hui commencer à développer votre aptitude à discuter avec n’importe qui, même si vous ne les avez jamais rencontrés avant.

Encore mieux, si comme moi vous n’aimez pas parler de choses banales et vous préférez parler de choses concrètes et intéressantes, restez avec moi. La technique que je vais vous présenter va vous permettre de passer d’une conversation ennuyeuse à quelque chose de plus excitant !

Pour commencer…

Avant que vous puissiez avoir de grandes conversations avec des étrangers, il y a une chose que vous DEVEZ faire avant.

Parlez-leur !

Le plus gros obstacle aux interactions avec quelqu’un c’est de ne pas réussir à engager la conversation.

Ca parait évident, mais beaucoup de choses sont véhiculées lors du premier contact avec une personne. Voici donc deux conseils pour démarrer une conversation :

1. Soyez chaleureux

Souvent, lorsqu’on est timide et qu’on doute de nous-mêmes, on a tendance à rester en retrait et à ne pas montrer nos émotions. Malheureusement, quand on agit de cette façon, on paraît désintéressé.

La plupart des gens (peu importe leur assurance), ne savent pas si les autres les aimeront. S’ils n’obtiennent pas un signal positif de votre part, ils vont conclure que vous êtes indifférent ou distant et ils ne vont pas interagir avec vous.

Alors, permettez-vous d’être chaleureux et enthousiaste. Faites comme si c’était un ami proche ou un membre de votre famille. Si vous agissez de façon familière avec les autres, ils comprendront et ils vont vous répondre de la même manière.

2. Soyez décontracté

Quand on est anxieux ou timide, on a aussi tendance à être trop sérieux. Ca nous donne un air guindé. C’est comme si on voulait que notre comportement soit irréprochable pour ne pas déplaire à nos interlocuteurs.

Rappelez-vous une chose : lorsque vous engagez la conversation avec un inconnu, vous ne faites rien de mal !

C’est mieux si vous le faites de manière décontractée. Si votre interlocuteur a à peu près votre âge, vous pouvez vous permettre de le tutoyer. Dites par exemple, “comment ça va ?”. Plus vous êtes naturel, en utilisant un langage familier, mieux ça sera.

Moment de gêne

Ok, c’est bien, vous avez salué l’autre personne. Et maintenant ?

Ca vous est déjà arrivé d’être impliqué dans une conversation où vous vous êtes juste présenté et vous êtes restés là, à vous regarder ?

Et pendant ce temps votre cerveau passe à la vitesse supérieure : vite, je devrais dire quelque chose ! Euh… Je ne sais pas quoi dire. Pourquoi il ne dit rien ? C’est trop gênant ! Il faut que je sorte d’ici !

Nous sommes tous passés par là. Et ce n’est pas agréable. Alors comment faire pour éviter ça ?

La  technique du “pont”

Tous les conversations consistent en deux choses : des questions et des affirmations.

C’est tout. Ca peut paraître plus complexe que ça, mais typiquement, tout ce qui va sortir de votre bouche seront des questions et des affirmations.

Donc, juste après vous être présenté, vous avez deux options. Si vous avez initié l’interaction, la balle est dans votre camp pour commencer.

Lorsque c’est vous qui engagez la conversation, c’est à vous de la “conduire”. C’est à vous de poser des questions ou de faire des affirmations jusqu’à ce que votre interlocuteur commence à répondre.

Comment faire si vous ne connaissez pas la personne ?

Si c’était un ami proche, vous sauriez quoi dire parce que vous êtes au courant de ce qu’il se passe dans sa vie. Même si vous posez une question vague comme “quoi de neuf ?”, votre ami pourrait répondre avec quelque chose de personnel. Parce qu’il vous connaît.

L’inconnu ne vous connait pas. C’est pourquoi vous avez besoin du “pont”.

C’est un moyen de communiquer avec quelqu’un en posant une question ou en faisant une affirmation à propos de quelque chose que vous avez en commun (comme votre environnement).

Par exemple, imaginons que vous êtes dans une bibliothèque et vous voulez engager la conversation avec quelqu’un. Si vous allez vers lui en disant “alors, comment ça va ?

Il est possible qu’il vous regarde un peu de travers avant de répondre “ça va…”

Il ne sait pas ce qu’il se passe, ni à quoi s’attendre. Vous ne lui avez pas donné un indice lui permettant de savoir que vous êtes sympathique, que vous souhaitez une conversation agréable et qu’il n’y a rien à craindre.

Si vous utilisez un “pont”, vous pourriez dire des choses comme :

  • Quel livre avez-vous là ?
  • Quel livre comptez-vous acheter ?
  • Je cherche un livre sympa… Qu’est-ce que vous me conseillez ?

Avez-vous remarqué quelque chose à propos de ces questions ? Elle sont toutes à propos de livres, puisque vous êtes tous les deux dans une bibliothèque. C’est facile. Il saura quoi répondre.

Une fois que vous avez utilisé cette technique, vous pouvez approfondir la conversation. Vous pouvez poser des questions plus personnelles, partagez des informations à propos de vous ou même parler de choses qui n’ont plus rien à voir avec votre environnement.

Pour utiliser cette technique du “pont” vous devez être conscient de votre environnement. Pour vous entraîner, je vous suggère de sortir et marcher un peu chaque jour pour observer et relever certains détails.

Sur quoi pouvez-vous faire des commentaires ? Sur quoi vous pouvez poser des questions ? Plus vous regardez autour de vous, plus vous allez trouver.

Avez-vous, vous aussi des difficultés pour parler à des inconnus ? Qu’est-ce que vous vous dites quand vous voulez engager la conversation avec une personnes mais que vous n’osez pas ? Laissez-moi vos commentaires ci-dessous !

  • Henri dit :

    La technique tu pont es top pour contextualisé une conversation et la rendre plus facile au premier abord. Je me rend compte que lorsque nous voyageons à l’étranger, toutes nouvelles conversations est une conversation de “pont”. C’est pour cela qu’il est beaucoup plus simple d’avoir une conversation avec un ou une inconnu(e) à l’étranger.

    • Sandy dit :

      Voyager à l’étranger est toujours extrêmement enrichissant 🙂

  • >