La méthode Coué : pourquoi ça n'a pas fonctionné pour moi ?

La méthode Coué : pourquoi ça n’a pas fonctionné pour moi ?

La méthode Coué : pourquoi ça n'a pas fonctionné pour moi ?

La méthode Coué vous promet le pouvoir de reprogrammer votre cerveau pour remplacer le négatif par du positif, de gagner en confiance en soi pour enfin réaliser vos objectifs.

C’est une méthode développée par Émile Coué, psychologue et pharmacien, au début du XXe siècle. Ce monsieur a découvert que l’autosuggestion positive pouvait nous permettre de nous sentir mieux.

L’autosuggestion consiste à se répéter plusieurs fois chaque jour les mêmes phrases. Ça aurait un impact sur notre subconscient. Le problème c’est qu’inconsciemment on a tendance à se répéter des phrases négatives : “je ne peux pas”, “je vais échouer”, “c’est trop difficile”.

Il y a quelques années j’ai moi-même essayé l’autosuggestion positive. Je ne saurais pas vous dire quelles sont les phrases que je me suis répété, je ne m’en souviens plus. Je sais juste que ça n’a pas fonctionné pour moi. En fait, au début c’était plutôt positif mais au bout d’un moment ça allait de moins en moins bien, et j’ai arrêté sans chercher à comprendre.

C’est récemment, après avoir fait quelques recherches sur le sujet que j’ai compris. Dans cet article, je vais vous expliquer pourquoi, mais voyons d’abord ce qu’est la méthode Coué.

La méthode Coué ?

Selon la méthode Coué, il faudrait remplacer ces phrases négatives par d’autres, plus positives. Vous devez pour y arriver, répéter chaque jour une ou plusieurs phrases qui résument les résultats que vous voulez obtenir.

Cette méthode repose sur deux postulats :

  • Toute pensée, positive ou négative, que nous avons en tête devient réalité, dans la limite du raisonnable. Il ne s’agit pas de se dire des choses totalement farfelues et irréalisables, il faut tout de même que ce soit réaliste.
  • Contrairement à ce qu’on nous enseigne, ce n’est pas notre volonté qui nous pousse à agir, mais notre imagination. Vous devez donc oublier le vieil adage “quand on veut on peut”. Une personne insomniaque veut dormir, un fumeur veut arrêter de fumer (pas tous, mais peu importe) et un timide veut communiquer.

D’ailleurs quand vous avez réussi à faire ce que vous vouliez c’est que vous avez pensé que vous pouviez y arriver. En fait, si vous vous dites “ce n’est pas possible, je n’y arriverai pas”, vous réduisez vos chances d’atteindre votre objectif.

Je ne dis pas que vous ne pouvez pas l’atteindre sans y croire ! Il arrive qu’on se dise : “comment est-ce que c’est possible que j’y sois arrivé ?”. Cependant, vous êtes d’accord avec moi, ce genre de succès est relativement rare.

La méthode Coué repose aussi sur 5 grandes lois :

  • La première faculté de l’homme est l’imagination
  • Quand la volonté et l’imagination sont en lutte c’est toujours l’imagination qui l’emporte “sans aucune exception”
  • Dans le conflit entre la volonté et l’imagination, la force de l’imagination est en raison directe du carré de la volonté
  • Quand la volonté et l’imagination sont d’accord, l’une ne s’ajoute pas à l’autre, mais l’une se multiplie par l’autre
  • L’imagination peut être conduite par l’autosuggestion consciente

Émile Coué a même déterminé une phrase universelle, qu’il propose de répéter 20 fois de suite, deux ou trois fois par jour. Cette phrase est censée, dans la mesure du possible, améliorer tous les aspects psychologiques et physiques de votre corps.

Voici cette fameuse phrase : “Tous les jours, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux.” Cette phrase a eu de très bons résultats et est devenue une référence parmi tous les adeptes de la psychologie positive.

Vous pouvez aussi vous faire vos propres phrases en fonction de l’objectif que vous souhaitez atteindre.

Par contre, il faut faire attention à leur formulation. Imaginons que votre objectif soit d’être moins anxieux. Si vous vous dites : “je vais essayer d’être moins anxieux”, il y a peu de chances que ça fonctionne.

Pourquoi ? D’abord parce que “essayer” suppose déjà que vous ne croyez pas en vous. Ensuite, parce que votre cerveau ne va retenir que le négatif du mot “anxieux”. Vous devriez plutôt remplacer cette phrase par : “De jour en jour, je me sens de plus en plus serein”.

Pourquoi ça n’a pas fonctionné pour moi ?

Aucune étude scientifique n’a démontré l’efficacité des autosuggestions positives sur l’humeur et sur l’estime de soi.

Joanne Wood, professeur de psychologie à l’Université de Waterloo, au Canada, a mené une étude sur l’impact des autosuggestions positives. Il s’avère qu’elles peuvent être positives pour certaines personnes, mais avoir un effet négatif sur d’autres.

Tout d’abord, un sondage a révélé que les personnes qui utilisent souvent les autosuggestions positives croient qu’elles sont efficaces. Ensuite, une expérience a été réalisée sur deux groupes différents.

Le premier groupe contenait des participants qui avaient une faible estime de soi. Ceux d’entre eux qui pratiquaient les autosuggestions positives se sentaient moins bien que ceux qui ne le faisaient pas.

Le deuxième groupe était constitué de participants qui avaient une meilleure estime de soi. Ceux qui se répétaient des affirmations positives se sentaient généralement mieux que ceux qui ne le faisaient pas.

Finalement, cette étude a conclu que les autosuggestions positives pouvaient profiter à certaines personnes, mais elles peuvent se retourner contre celles qui ont en le plus besoin.

Voilà pourquoi ça n’a pas fonctionné pour moi ! Même si je voulais vraiment atteindre mon objectif, mon estime de soi trop faible était un frein. En fait, mon subconscient doutait fortement de ma capacité à y arriver.

Conclusion

La méthode Coué et ses autosuggestions positives sont aujourd’hui reconnues pour être efficaces auprès d’un grand nombre de personnes.

Cependant, si vous avez une faible estime de soi, cette méthode pourrait se retourner contre vous et avoir un effet plus négatif que positif. En fait, malgré les phrases positives que vous répétez, c’est le contraire qui l’emportera dans votre subconscient.

Tout est une question de confiance, si vous êtes capable de croire ce que vous vous répétez, il y a des chances pour que ça fonctionne. Si, au contraire, une petite voix vous dit “ça ne fonctionnera pas pour moi”, il y a un risque accru que vous alliez tout droit à l’échec.

Et vous ? Avez-vous déjà essayé la méthode Coué ? Quels résultats avez-vous obtenus ?

  • Hum'hum dit :

    Est ce que … ça n’a pas fonctionné simplement car vous vous répétiez inconsciemment, et plus souvent que les phrases positives, que ça ne marcherait pas ?

    Le subconscient est hyper fort et assez simple d’esprit. Il va toujours privilégier la facilité, l’autoroute mentale la plus connu.

    Si vous vous répétez plus souvent que ça ne marchera pas, effectivement, ça ne marchera pas

    • Sandy dit :

      Peut-être que tu as raison !
      Mais c’était il y a longtemps, je ne saurais pas le dire avec certitude.
      Cependant, d’après Joanne Wood ça pourrait être lié à l’estime de soi.

      Merci pour ton commentaire !

  • Sébastien dit :

    Bonjour, effectivement il existe des limites aux autosuggestions. Vous l’avez marqué dans votre article avec la 3ème Loi, Emile Coué disait la même chose que Mme Wood dès 1926: l’Imagination est plus forte que la Volonté ! Donc si vous vous mentez à vous-même cela ne marchera pas… pourtant, malgré ce constat, Mr Coué a quand même élaboré sa méthode !
    Car il existe des solutions pour bien pratiquer les autosuggestions… et des erreurs à éviter !
    Je vous laisse voir mon article pour plus d’infos si cela vous intéresse : https://santedefaire.fr/methode-coue-pensee-positive-et-autosuggestion-la-positivite-est-elle-une-arnaque/

  • >

    EST-CE QUE VOUS DÉTESTEZ QUAND VOUS NE SAVEZ PAS QUOI DIRE DANS UNE CONVERSATION ?

    Inscrivez-vous et accédez à votre vidéo gratuite pour apprendre comment toujours savoir quoi dire.