D’où vient la timidité ?

D'où vient la timidité ?

Quelles sont les origines de la timidité ? Voici une question que beaucoup se posent et, dans cet article, nous allons tenter de nous rapprocher au maximum de la réponse.

À vrai dire, cette question est encore loin d’être résolue par les scientifiques.

On sait que dans la timidité il y a une part qui est acquise à la naissance et une autre qui peut être développée après.

Le problème c’est qu’il est impossible de différencier les deux puisqu’elles se manifestent de la même façon.

Il n’est donc pas possible de savoir si l’une d’entre elles domine l’autre, surtout que chaque personne est différente avec chacun sa propre expérience de vie.

Finalement, les recherches conduites par les scientifiques amènent plus de questions que de réponses.

Les causes de la timidité

La timidité peut avoir plusieurs causes. Elles peuvent être héréditaires, provenir de votre histoire personnelle ou liées à votre environnement.

Ces différentes causes peuvent être plus ou moins responsables de votre timidité. Parfois, le côté héréditaire est plus important que le côté “histoire personnelle”, parfois c’est l’inverse.

Voici quelques facteurs qui peuvent avoir un impact sur votre timidité :

  • Votre tendance naturelle à être timide, l’héritage biologique. Vous avez certainement remarqué que déjà bébés on nous qualifie de “sage” ou “ayant du caractère”. Ce n’est pas un signe de timidité, mais ça prouve que chacun est différent dès la naissance.
  • Votre éducation. On n’apprend pas à être parents et parfois leurs réactions ne sont pas toujours adaptées.
  • Le comportement de vos parents. Ils sont peut-être eux-mêmes timides ou réservés. Étant donné que les enfants imitent beaucoup leurs parents, il y a de fortes chances que l’enfant d’un timide devienne lui aussi timide.
  • Le milieu dans lequel vous avez évolué, des événements de vie et d’éventuels traumatismes peuvent être responsables de votre timidité.

Dans la plupart des cas, c’est un ensemble de plusieurs de ces facteurs qui sont impliqués dans votre timidité.

Des origines biologiques ?

Différents chercheurs ont tenté de mettre en évidence les causes biologiques de la timidité, et plus généralement de l’anxiété sociale.

Selon le professeur de psychologie Tomas Furmark de l’université d’Uppsala, celle-ci est liée à une suractivité dans la région du cerveau qui gère les peurs, en particulier au niveau de divers neurotransmetteurs liés à la sérotonine.

D’autres neurotransmetteurs font aussi l’objet de recherche, notamment la dopamine. On sait que cette dernière fait partie d’un système de récompense du cerveau.

En tant que timide, avons-nous plus besoin que les autres d’être validés et récompensés ?

La plupart des études portent sur l’étude du fonctionnement cérébral et sont menées grâce à l’imagerie médicale.

Les chercheurs séparent des groupes de personnes identifiées comme étant timides ou moins timides et peuvent comparer les réactions de chacune d’entre elles.

Dans tous les cas, on sait que l’anxiété sociale est liée à des dysfonctionnements au niveau du cerveau. Mais ces dysfonctionnements en sont-ils la cause ou la conséquence ?

Un héritage des premiers hommes ?

Pour certains chercheurs, la plupart de nos peurs ont la même origine que celles qui ont été indispensables à la survie des premiers hommes. Ces peurs auraient donc une origine génétique.

Par exemple, l’agoraphobie, qui est la peur d’être loin de tout secours, à distance de chez soi ou d’un lieu sûr. Elle aurait pour but d’empêcher nos ancêtres de trop s’éloigner de leurs cavernes.

Les enfants ont facilement peur du noir. Imaginez-vous il y a quelques milliers d’années, la nuit tombante et vous n’avez aucun endroit où aller, les cris d’animaux plus ou moins dangereux retentissants autour de vous.

Cette peur du noir était absolument utile pour inciter les premiers hommes à se mettre en sécurité dès les premiers signes d’obscurité.

On peut tout à fait imaginer aussi qu’à la même époque, le fait de rencontrer un inconnu constituait un véritable danger !

Ou encore, le fait d’être observé par une personne ou fixé dans les yeux pouvait peut-être signifier que celle-ci cherche une confrontation.

Est-ce important ?

On pourrait aller plus loin dans la réflexion, mais est-ce vraiment important de connaître les origines de la timidité ?

Pour moi, ce qui est important c’est qu’il est possible de la surmonter, plus rapidement qu’elle ne s’est installée.

Peu importe la cause, ne blâmez pas vos parents et votre entourage, ne prenez pas votre situation comme de la malchance ou comme une fatalité.

Prenez la pleine responsabilité de votre vie, car vous seul pouvez décider aujourd’hui de changer et vous seul pouvez réellement le faire.

>