Comment répondre aux critiques en 2 étapes simples

Répondre aux critiques en 2 étapes simples

Vous voulez savoir vous défendre face aux critiques, montrer aux autres que vous n’acceptez pas leurs moqueries, assurer votre intégrité tout en évitant les conflits ?

Savoir répondre aux critiques est important pour la confiance en soi. Si vous ne répondez pas aux critiques vous risquez tout simplement d’être détruit. Accepter toutes les critiques des autres sans jamais les discuter nuit à votre bien-être.

Comment faire pour éviter ça ? Dans cet articles je vais vous décrire 3 étapes pour vous permettre d’apprendre à répondre aux critiques.

Etape 1 : Menez votre enquête

L’idée est de mieux comprendre la critique en allant chercher un maximum d’informations. Comme un journaliste ou un enquêteur de la police, vous devez poser des questions questions ouvertes pour que votre interlocuteur vous précise ce qu’il a à dire. Vous devez donc utiliser des questions qui commencent par “qu’est-ce que”, “qu’est-ce qui”, “comment”, “pourquoi”.

Vous devez, pour le moment, absolument éviter la contre-attaque. Vos questions doivent être neutres et vous devez faire de votre mieux pour rester gentil et courtois.

Voici quelques exemples de questions que vous pouvez utiliser :

  • Explique-moi ce qui ne va pas ?
  • Qu’est-ce qui ne te plaît pas ?
  • A quel niveau y-a-t’il un problème ?
  • Qu’est-ce que tu veux dire exactement ?
  • Pourquoi tu trouves qu’il y a un problème ?

Vous pouvez même faire une enquête sur les émotions : “qu’as-tu ressenti…” mais je pense que c’est plus à utiliser quand on est plutôt proche de la personne.

Parfois votre interlocuteur, sous le coup de la colère, ne saura pas formuler correctement sa critique. Utilisez la reformulation pour résumer et lui demander si vous avez bien compris ce qu’il a voulu dire.

Grâce à cette enquête vous allez lui montrer que vous êtes assez fort pour ne pas réagir de façon impulsive et que vous êtes ouvert à la discussion. Vous allez aussi pouvoir comprendre si la critique est justifiée (il aura des choses à répondre à vos questions) ou si elle est injuste ou agressive (il n’aura pas d’argument pour répondre à vos questions). Et selon le cas vous allez devoir répondre différemment.

Etape 2 : répondez à la critique

Selon que la critique est justifiée ou non, vous allez devoir utiliser une des deux techniques que je vais vous décrire ci-dessous.

A. La critique est justifiée

Si la critique est justifiée, que vous avez effectivement commis une erreur, ne cherchez pas à les dissimuler. Si vous le faites vous allez perdre en crédibilité et ça ne peut qu’envenimer la situation.

Vous devez reconnaître vos torts et le fait que vous avez pu gêner votre interlocuteur. Par exemple : “oui c’est vrai, j’ai oublié d’aller chercher le pain et je comprends que tu sois déçue”.

Ensuite, vous pouvez décider soit de rectifier la situation, soit de ne rien changer, soit de négocier. Voici des exemples :

    • Rectifier : “je vais tout de suite chez le boulanger”
    • Ne rien changer : “c’est un peu tard pour y aller maintenant, désolé”
  • Négocier : “j’y vais mais tu peux commencer à préparer le repas à ma place s’il te plaît ?”

B. La critique n’est pas justifiée

Si la critique qui vous est adressée n’est pas justifiée il faut vous défendre. Lors de votre enquête, vous vous êtes rendu compte que votre interlocuteur cherche à vous blesser. Il ne met pas en cause votre comportement mais vous en tant que personne. Ou alors il le fait dans des circonstances inappropriées, par exemple si votre copine vous critique devant vos amis.

Vous devez alors vous défendre sur la forme de la critique. Vous devez montrer que vous n’acceptez pas le comportement de la personne qui vous critique. C’est-à-dire que vous allez à votre tour critiquer l’autre. Pour vous aider je vais vous donner deux exemples :

Joséphine : tu ne fais jamais rien à la maison !

Roger : qu’est-ce que tu veux dire ? Est-ce que j’ai oublié quelque chose ?

Joséphine : tu oublie toujours tout ! J’en ai marre !

Roger : ah bon, peux-tu me dire ce que j’ai oublié ?

Joséphine : tu n’es pas allé chercher le pain. Et puis tu ne sais pas étendre le linge, tu fais n’importe quoi…

Roger : ah, et à part ça est-ce que tu as autre chose à me reprocher ?

Joséphine : tu es vraiment nul…

Roger : écoute Joséphine, tu me critiques un peu sur tout, je me sens agressé et ça me dérange. J’aurais préféré que tu me fasses des critiques un peu plus constructives, en me disant ce que je peux faire pour m’améliorer, ça serait plus facile pour moi d’en tenir compte.

Roger ne s’est pas laissé emporter par la colère. Il a essayé de comprendre ce qui ne va pas et il s’est rapidement rendu compte que Joséphine n’avait pas d’arguments constructifs. Il lui a fait remarquer en lui disant ce qu’il ressentait.

Dans mon deuxième exemple, Edgar est le supérieur de Colette. Ils sont en pleine réunion de travail quand Edgar s’emporte et commence à critiquer le travail de Colette sur un ton un peu trop incisif. Pour elle, cette situation est gênante et elle ne compte pas se laisser faire. Voici comment elle pourrait répondre :

Edgar, je veux bien discuter de mon travail et de mes erreurs mais je ne veux pas que vous le fassiez sur ce ton, en criant devant tout le monde.

De cette façon Colette montre qu’elle est d’accord pour discuter du problème mais qu’elle n’est pas d’accord sur la façon dont la critique a été faite. Edgar aurait dû plutôt faire cette critique en tête à tête si il voulait être correct.

Conclusion

Il est tout à fait possible de répondre aux critiques tout en évitant les conflits. Il suffit de suivre les deux étapes que je vous ai décrites dans cet article.

Récapitulons : d’abord vous devez mener une enquête. Ça va vous permettre d’éviter la contre-attaque immédiate, d’aider l’autre à formuler sa critique et de savoir si celle-ci est constructive ou injuste.

Ensuite vous devez répondre. Soi la critique est justifiée et dans ce cas vous devez être assez fort pour reconnaître vos erreurs. Soit elle n’est pas justifiée ou elle est incorrecte sur la forme et dans ce cas vous devrez vous défendre en critiquant à votre tour.

Et vous ? Que faites-vous pour répondre à une critique ? Connaissez-vous d’autres trucs pour y faire face ?

>