6 clés pour améliorer l’estime de soi

Quelle opinion avez-vous de vous-même ? Avoir une bonne estime de soi c’est savoir s’aimer à chaque instant de notre vie. Le manque de confiance en soi s’accompagne souvent d’un manque d’estime de soi.

L’estime de soi c’est s’aimer malgré nos défauts, nos échecs et les erreurs que l’on fait. C’est donc un amour inconditionnel, on n’a pas besoin d’être capable de faire certaines choses ou de réussir tout ce qu’on entreprend pour exister.

L’estime de soi c’est aussi la façon dont on se voit, et la valeur qu’on se donne en tant que personne. On est fier de soi, de ses compétences, de son image.

Quand je me trouvais parmi un groupe de personnes, je ne disais jamais rien. Et dans ma tête, je pensais à chaque fois : “je suis nul, je n’ai jamais rien à dire”. Estime de soi : zéro !

Mais il est possible de la développer cette estime de soi, et c’est prouvé par de nombreuses recherches en psychologie. Découvrez dans cet article 5 clés qui vont vous aider à améliorer votre estime de soi.

1. Ne cherchez pas à être parfait

Ah, la perfection ! Vous savez combien elle est inaccessible… Et pourtant vous n’êtes jamais satisfait de vous.

Vous devez savoir qu’un perfectionniste ne sera jamais heureux. Alors, arrêtez d’essayer de l’atteindre.

Est-ce que vous vous êtes déjà demandé pourquoi vous ne vous trouvez jamais suffisamment bon, malgré tous vos efforts ?

Vous pensez que vous n’en faites jamais assez ? Peut-être que vous voulez être meilleur que les autres ou que vous avez peur qu’ils vous critiquent ?

Sachez que vous n’êtes pas obligé d’adhérer aux valeurs d’une société qui prône le culte de la réussite.

Les objectifs que vous vous fixez doivent être réalisables. Vous pouvez essayer de faire mieux, mais avant ça arrêtez-vous, regardez ce que vous avez réalisé et félicitez-vous du chemin parcouru.

2. Acceptez-vous tel que vous êtes

On est souvent plus exigeant avec soi-même qu’avec les autres. Vous avez des qualités et des défauts (comme tout le monde d’ailleurs), vous devez les accepter dans leur ensemble.

Arrêtez de penser que vos amis, vos voisins, vos collègues de travail sont meilleurs que vous. Vous valez autant qu’eux et c’est en acceptant ça que vous pourrez vous améliorer.

Essayez de vous traiter comme si vous étiez votre meilleur ami. Rappelez-vous souvent vos points forts plutôt que de ressasser sans cesse vos faiblesses.

Rappelez-vous que vous pouvez également développer de nouvelles compétences. Apprenez à jouer d’un instrument de musique, faites du théâtre, lisez des livres pratiques, etc.

Essayer de changer parce que vous n’acceptez pas la personne que vous êtes est voué à l’échec. Vous devez vous assumer tel que vous êtes pour augmenter votre estime de soi.

3. Évitez de vous critiquer

Vous savez, ces pensées négatives telles que “je suis nul” ou “je n’y arriverai jamais”… Arrêtez-les ! Elles ne font qu’anéantir votre estime de soi.

Prenez le temps de vous écouter et rendez-vous compte du mal que vous vous faites. Cette petite voix intérieure vous juge et vous attaque en continu.

Essayez de repérer ces critiques destructives et de les remplacer par quelque chose de plus constructif. Par exemple, au lieu de vous dire “je ne sais jamais quoi dire”, essayez plutôt d’être plus précis et concret : “je ne suis pas encore suffisamment spontané”.

Vous vous jugez souvent en vous disant “je n’aurais pas dû faire comme ça”, “j’aurais dû dire ceci” ? Ne vous focalisez pas là-dessus, vous avez fait ce que vous pouviez, accordez-vous le droit de faire des choses imparfaites.

4. Apprenez à vous pardonner et à vous féliciter

Vous êtes trop sévère avec vous-même ? Imaginez que les critiques que vous vous faites tous les jours viennent d’un ami.

Comment est-ce que vous réagiriez ? Je ne pense pas que vous acceptiez ces critiques. Vous demanderiez à cet ami d’arrêter, d’être plus compréhensif.

Alors, faites la même chose pour vous et soyez plus tolérant avec vous-même !

Et lorsque vous réussissez quelque chose, apprenez à vous féliciter. Non, ne vous dites pas que c’est normal que vous ayez réussi, que n’importe qui aurait pu le faire.

Vous avez réussi à faire votre premier gâteau, vous venez enfin d’arriver à ranger votre garage, vous avez terminé votre travail dans les temps ? Fermez les yeux, inspirez lentement et soyez fier de votre succès. Il n’y a pas de petites réussites.

5. Soyez conscient de vos points forts

Inutile de vous focaliser sur vos points faibles et d’essayer sans cesse de les améliorer. On est trop souvent conscients de nos points faibles et pas suffisamment de nos qualités.

Pourtant, il est préférable de vous concentrer sur la découverte de vos points forts. Ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas essayer de s’améliorer.

Mais pour notre estime de soi il vaut mieux qu’on se focalise sur nos points forts et même les développer.

Vous dépenserez moins d’énergie à développer vos forces qu’à essayer d’améliorer vos faiblesses. Si vous êtes sportif, par exemple, apprendre un nouveau sport vous sera plus facile qu’apprendre la mécanique.

La valeur que vous vous donnez sera supérieure si vous arrivez à mettre de côté vos points faibles. Votre estime de soi en sera donc meilleure.

6. Partagez vos qualités et compétences

Vous avez sûrement des qualités ou des compétences que les autres n’ont pas. Vous pouvez les partager avec votre entourage.

Aidez-les, apportez votre soutien et vous en tirerez un certain plaisir. Par la même occasion vous développerez votre estime de soi.

Attention, ce n’est pas une raison pour laisser les autres profiter de vous en vous demandant tout et n’importe quoi. C’est à vous de proposer votre aide quand vous le pouvez. Pour le reste, il vous faudra dire non.

Conclusion

L’estime de soi est un des ingrédients du bonheur. Vous avez de la valeur, mais vous ne le savez pas ou vous refusez de le voir.

Alors, dès aujourd’hui arrêtez de vous dévaloriser, soyez fier de vous, de vos compétences, de ce que vous réalisez au quotidien.

L’estime de soi se renforce de la même façon et conjointement avec la confiance en soi. Vous avez besoin de volonté et d’un vrai désir de changement.

>