3 clés pour ne plus avoir peur du jugement des autres

Être libre. Voilà ce que vous pourriez ressentir si vous n’aviez pas peur du jugement des autres. La liberté de dire ce que vous avez envie de dire et de faire ce que vous voulez en écoutant vos émotions, vos besoins, vos sentiments.

Mais la réalité est toute autre. Les gens sont impitoyables, en tout cas c’est ce qu’on croit.

On imagine trop souvent ce que les autres pourraient penser de nous et ça nous met dans un état de stress qui nous empêche d’être nous-mêmes.

Je dois vous avouer que pendant très longtemps j’ai eu peur du jugement des autres. Et je ne savais pas vraiment pourquoi.

J’ai fini par comprendre que la peur du jugement des autres était fortement liée à la peur de l’échec.

Ce n’est pas l’échec en lui-même qui nous fait peur, c’est ce que pourraient en penser les autres qui nous ont vu échouer.

Et quand je parle d’échec, ce n’est pas forcément échouer à un examen ou échouer un projet entrepreneurial, ça peut être des choses aussi simples que faire une blague qui ne fait pas rire, faire un geste maladroit…

La peur du jugement des autres peut aussi être une conséquence d’un manque d’estime de soi. Si on n’aime pas son apparence physique, par exemple, il est fort probable qu’on imagine que tout le monde a la même opinion.

Acceptez d’être imparfait

Qu’est que les gens pourraient penser si on n’était pas parfait ? La vérité c’est que personne n’est parfait. Et tout le monde le sait.

En fait, on est les premiers à nous juger, et on se soumet à notre propre jugement, en croyant qu’il est universel.

C’est-à-dire qu’on va baser toutes nos actions sur une vérité qui n’est pas forcément fondée, ou qu’on exagère fortement.

Et ça nous amène à vouloir cacher ce qui nous a amenés à nous juger, pour éviter que les autres nous jugent à notre tour.

Conséquence : on a un comportement inhibé, on ne fait plus ce qu’on a vraiment envie de faire, on n’écoute plus ses émotions, on a une vie qui ne nous ressemble pas…

Arrêtez de vouloir paraître sans faille. Ça ne vous apportera que du stress et des frustrations.

On ne peut pas plaire à tout le monde. Certaines personnes peuvent vous critiquer. Je pense que ce n’est pas possible de les ignorer parce que ça engendre forcément des émotions négatives, mais il faut tout de même essayer de s’en détacher le plus possible.

Chassez vos pensées négatives

Comme je le disais plus haut, nous sommes les premiers à nous juger.

Ce que nous nous disons, ce que nous nous répétons sans cesse pendant des jours, des mois, voire des années, ont un effet négatif sur notre santé émotionnelle.

Ces pensées ont un effet direct sur notre confiance et notre estime de soi. Elles peuvent avoir un effet positif tout comme elles peuvent avoir un effet négatif.

Le problème c’est quand ces pensées que l’on a sur nous sont plus souvent négatives que positives.

Et à force de se les rabâcher sans cesse elles deviennent notre réalité.

Notre cerveau est incroyable : il peut modifier votre humeur en quelques secondes. Il peut aussi ancrer en nous des habitudes et des croyances qui sont tout à fait inappropriées.

Si vous vous dites sans arrêt : “je suis nul”, “je ne suis pas intéressant”, “je n’y arriverai jamais”, alors inconsciemment vous allez tout faire pour être nul, inintéressant et échouer.

Pourquoi ? Parce que vous voulez vous persuader que ce que vous pensez est vrai, vous ne voulez pas briser une vérité qui est acquise.

Et lorsque vous devez agir, vos pensées commencent souvent par “et si”. Et s’ils se moquent de moi ? Et s’ils ne m’acceptent pas ? Et s’il ne veut plus me parler ?

Vous préférez soit ne pas passer à l’action, soit ne pas vous préparer et ne pas faire de votre mieux pour vous dire ensuite “je le savais, j’avais raison”.

Pour ne plus avoir peur du jugement des autres, vous devez éliminer ces pensées négatives.

Elles sont en partie responsables de cette peur parce que vous pensez que les autres ont forcément la même opinion de vous que celle que vous vous êtes faite.

Pour vous aider à identifier ces pensées négatives, vous pouvez vous diriger vers cet article sur les types de pensées négatives et aussi celui-ci sur les croyances limitantes.

Arrêtez de juger les autres

Si porter un jugement sur les autres est pour vous quelque chose d’habituel, c’est sûrement normal que vous pensiez que les autres font la même chose avec vous.

Essayez d’être plus tolérant, indulgent avec les autres. Essayez de comprendre leur comportement et leur attitude, faites preuve d’empathie.

Et surtout : ne critiquez pas. À la place, exprimez vos émotions pour faire comprendre à l’autre ce que vous ressentez.

Par exemple, si un ami est arrivé en retard à un rendez-vous ne lui dites pas : “tu es en retard, ça fait 30 minutes que j’attends ! Tu aurais pu m’appeler pour me prévenir !”

Au lieu de ça, vous allez d’abord chercher à comprendre ce qu’il s’est passé, vous découvrirez peut-être qu’il était coincé dans une rame de métro en panne. Et aussi que son smartphone s’était éteint à cause d’un niveau de batterie insuffisant.

Et puis si vraiment ce n’est pas justifié, exprimez votre déception en utilisant bien la première personne du singulier : “Je”.

En vous entraînant, vous allez arriver à modifier vos croyances et vous ne penserez plus que les autres sont en permanence en train de vous juger.

Conclusion

Vous l’avez sûrement compris : la peur du jugement des autres est une peur qui est généralement infondée.

Vous devez commencer par accepter ce qui est différent en vous, développer votre estime de soi pour vous aimer tel que vous êtes.

Éliminez ces pensées négatives et ces croyances limitantes qui vous plombent votre quotidien et vous empêchent de vivre la vie que vous désirez en inhibant vos actions.

Cessez de porter un jugement sur les autres, ce n’est pas une obligation. Vous comprendrez que les jugements ne doivent pas porter atteinte à la personne.

>