Comment reprendre confiance en soi grâce à une méthode efficace

Comment reprendre confiance en soi grâce à une méthode efficace

Confiance en soi : une méthode efficace

Si vous lisez cet article c’est sûrement que vous voulez reprendre confiance en soi. Vous cherchez un moyen de vous sentir sûr de vous, de ne plus chercher l’approbation des autres, de prendre conscience de votre valeur, d’apprendre à être moins exigeant avec vous-même ou d’être capable de réussir tout ce que vous entreprenez.

On vous a souvent dit “Quand on veut on peut !” mais ce n’est pas une question de volonté. Si vous manquez de confiance en soi vous voulez agir mais vous n’osez pas. Il y a quelque chose qui vous bloque. Quelque chose qui vous empêche d’agir en fonction de vos désirs et de vos besoins.

Heureusement la confiance en soi n’est pas figée. Elle fluctue au cours du temps, elle peut baisser comme elle peut augmenter. Et pour y arriver il n’y a qu’une chose : oser. Mais attention, pas n’importe comment, il faut y aller pas à pas. Dans cette article je vais vous présenter une méthode efficace pour reprendre confiance en vous.

Déterminez vos objectifs

Vous allez commencer par lister toutes les actions que vous avez l’habitude d’éviter ou que vous redoutez par manque de confiance en vous. Si vous avez fait le travail de connaissance de soi et d’observation de soi que je vous ai suggéré dans un précédent article, vous aurez plus de facilités à faire cette liste.

Reprenons l’exemple de Marc, notre musicien qui ne croit pas en ses capacités musicales (un comble !). Après réflexion, il a compris que c’était en jouant de la musique et en recevant du feedback qu’il allait pouvoir reprendre confiance en lui. Il a donc posé une liste des actions qu’il allait entreprendre :

  • Faire un show devant ma famille et mes amis
  • Jouer dans la rue
  • Faire un mini concert dans un bar

Prenons un autre exemple. Manon a une collègue, Sophie, qui demande tout le temps de l’aider dans son travail. Manon n’ose pas lui dire non parce qu’elle s’entend bien avec elle. Elle craint aussi que Sophie perde son poste à cause de ça. Pourtant, à force de faire du travail supplémentaire Manon va finir par s’épuiser. Vous avez deviné quelle action Manon doit entreprendre ? Elle doit dire non à Sophie.

Mais pour Manon ça paraît un peu trop radical. Elle a décidé d’y aller progressivement. Voici sa liste :

  • Prévenir Sophie que c’est la dernière fois qu’elle peut l’aider
  • Dire non à Sophie

Maintenant faites votre propre liste. Pour vous elle correspondra à toutes les actions que vous souhaitez entreprendre au quotidien mais que vous n’osez pas. Ça peut être tout et n’importe quoi, même les plus anodines. Je vous donne d’autres exemples :

  • Demander l’heure à un(e) inconnu(e)
  • Aller à la salle de sport
  • Appeler votre banquier pour lui demander des conseils d’épargne
  • Commencer le blog dont vous rêviez
  • Entamer une discussion banale avec votre voisin
  • S’inscrire à un cours de musique pour enfin apprendre à jouer avec l’instrument que vous désiriez
  • Inviter des collègues à boire un verre
  • Donner votre opinion lors d’une conversation de groupe
  • Rapporter un achat au magasin

Vous n’allez peut-être pas penser à tout, tout de suite. Ce n’est pas très important. Vous pouvez ajouter de nouvelles actions tout le temps, en fonction des situations que vous rencontrez.

Ensuite vous allez donner une note de 0 à 100 à chacune de ces actions en fonction de votre difficulté à agir. C’est-à-dire que plus cette note sera proche de 0, plus vous aurez de facilités à exécuter cette action. Au contraire, si la note se rapproche de 100 c’est que vous êtes carrément anxieux rien qu’à l’idée de le faire.

Passez à l’action

Evidemment si on hiérarchise les actions ce n’est pas pour commencer par le plus difficile. Si vous craignez de parler en public et aussi de parler à un inconnu, vous n’allez pas tout de suite faire votre one man show ! Non, l’effet sur votre confiance en soi serait contraire à celui que vous voulez.

Mais avant de vous lancer il faut que vous sachiez une chose : l’échec est votre ami. Si vous n’échouez jamais c’est que vous n’essayez jamais rien. L’échec fait partie du processus si vous voulez reprendre confiance en vous. Si vous voulez réussir vous devez d’abord accepter que vous pouvez échouer.

Plus vous échouez, moins vous aurez peur de l’échec. C’est une habitude à prendre. Bien sûr vous commencerez par de petits échecs et vous serez préparé pour des échecs plus importants. C’est comme ça qu’on apprend !

Avez-vous déjà vu un bébé marcher dès le premier essai ? Un apprenti ébéniste réussir son premier meuble à la perfection ? A la limite, quelqu’un qui n’échouerait jamais ça serait plutôt inquiétant, non ? Vous imaginez quelqu’un qui réussit tout ce qu’il entreprend, à qui personne ne refuse jamais rien, qui peut avoir tout ce qu’il veut, quand il veut ? Vous êtes d’accord avec moi, cette personne n’existe pas.

Alors n’abandonnez pas après un échec. C’est l’échec qui vous permettra de progresser avant d’atteindre vos objectifs. Beaucoup de personnalités à succès ont d’abord connu des échecs :

  • Steven Spielberg a été refusé plusieurs fois à l’école de théâtre et de cinéma
  • Walt Disney a été renvoyé d’un journal parce qu’il “manquait d’imagination et de créativité”
  • Henri Ford a fait faillite à 5 reprises avant de fonder la Ford Motor Company

Reprenez votre liste d’actions. Vous allez commencer par celles qui sont les plus simples et qui ont le moins de conséquences en cas d’échec. Et si c’est possible, vous allez recommencer jusqu’à ce que vous n’ayez plus aucune crainte à exécuter cette action. Si vous demandez l’heure à 100 inconnus, vous finirez par être complètement à l’aise avec ça.

Une fois que vous êtes à l’aise, vous pourrez passer aux actions suivantes. Vous allez progressivement reprendre confiance en vous quand vous verrez que vous êtes capable de faire des choses que vous n’imaginiez pas avant.

Conclusion

Oser est la seule façon de reprendre confiance en soi. Pour ça, la méthode que je vous propose est de dresser une liste des actions qui vous feraient sortir de votre zone de confort. Si vous commencez à vous dire “ce n’est pas pour moi”, “je suis trop vieux”, “ils vont se moquer de moi”, etc. je vous invite à travailler sur vos croyances limitantes.

Ensuite vous allez hiérarchiser ces actions en fonction de leur difficultés ou de l’importance des conséquences en cas d’échec. Mettez à jour cette liste dès qu’une nouvelle action vous vient à l’esprit.

Enfin, il est temps pour vous de passer à l’action. Commencez par ce qui est le plus facile pour vous. Recommencez jusqu’à ce que vous puissiez le faire avec aisance et confiance puis passez au niveau supérieur. Ne craignez pas l’échec, échouer est indispensable pour progresser, nécessaire pour reprendre confiance en soi.

>

EST-CE QUE VOUS DÉTESTEZ QUAND VOUS NE SAVEZ PAS QUOI DIRE DANS UNE CONVERSATION ?

Inscrivez-vous et accédez à votre vidéo gratuite pour apprendre comment toujours savoir quoi dire.