Comment la connaissance de soi peut aider à reprendre confiance en soi

Comment la connaissance de soi peut aider à reprendre confiance en soi

Mieux se connaître pour reprendre confiance en soi

Vous voulez reprendre confiance en vous, rencontrer de nouvelles personnes, trouver votre voie, changer de métier ou vous lancer dans de nouveaux projets avec sérénité et enthousiasme ?

Seulement, si vous êtes timide, vous avez peur du jugement des autres, vous n’arrivez pas à prendre des décisions, vous vous sentez bloqué dans la poursuite de vos objectifs.

Avant de vous lancer dans la course vers la confiance en soi vous devez apprendre à vous connaître avant de déterminer vos objectifs. Vous pensez que c’est une perte de temps ?

Moi aussi je le pensais, je voulais trouver quelque chose, le “truc” qui me fait avoir confiance en moi du jour au lendemain, qui me permette de passer à l’action tout de suite. Mais cette astuce n’existe pas, il faut faire un travail sur soi-même. Se connaître est une des étapes de ce travail. Dans cet article je vais vous donner une méthode simple pour y arriver.

La connaissance de soi

La connaissance de soi est un outil puissant pour atteindre ses objectifs et mener à bien vos projets. Avez-vous déjà pris le temps de vous demander quels sont vos qualités et vos défauts ?

La première fois que j’ai entendu parler de la connaissance de soi c’était lorsque je me préparais pour mon premier entretien d’embauche. J’avais lu qu’il y avait une question que posent souvent les recruteurs : “Quelles sont vos 3 principales qualités et vos 3 principaux défauts ?”. J’ai trouvé cet exercice plutôt difficile.

Peut-être que vous aussi avez déjà passé un entretien d’embauche. Dans ce cas c’est sûrement un exercice que vous avez déjà fait. Pas facile, n’est-ce pas ? Cette fois vous allez le refaire mais ce n’est pas pour obtenir un emploi, c’est une démarche active que vous allez faire pour découvrir vos points forts, identifier vos points d’amélioration et vos valeurs.

Connaître les autres, c’est sagesse. Se connaître soi-même, c’est sagesse supérieure

Lao-Tseu

En vous connaissant vous serez capable de parler de vous de façon objective. Vous saurez où se trouvent vos limites, vous allez être moins sensible au jugement des autres, vous serez plus conscient de vos capacités.

Comment apprendre à se connaître ?

Commencez par noter l’aspect que vous aimez le plus chez vous et celui que vous aimez le moins. Cela vous permettra dans un premier temps de découvrir votre niveau d’estime personnelle. Ensuite, notez quatre à cinq adjectifs qui vous définissent le mieux. Si vous n’y arrivez pas demandez à quelqu’un de votre famille ou un ami proche de vous aider, peut-être que vous découvrirez des qualités auxquelles vous n’aviez pas pensé mais qui vous définissent réellement. Enfin, notez les valeurs qui vous tiennent particulièrement à coeur (exemples : famille, travail, etc).

Réfléchissez bien et ne négligez pas cet exercice, prenez votre temps et observez-vous tous les jours. Peut-être que vous aimez écouter les autres, vous comprenez ce qu’ils ressentent alors vous pouvez vous définir comme empathique. Vous vous appliquez à éviter des erreurs ? Vous aimez donner ? Aider les autres ? Vous êtes prévoyant, généreux, coopératif, etc.

Pour terminer répondez à ces trois questions :

  • Qu’est-ce qui vous met le plus en colère ?
  • Changeriez-vous quelque chose si vous pouviez revenir en arrière ?
  • Qu’avez-vous besoin pour être heureux ?

Soyez honnête et sincère, toutes les réponses que vous avez retenues vous permettront de mieux vous connaître et vous seront très utiles pour améliorer vos relations interpersonnelles. Vous saurez ce que vous voulez et ce que vous ne voulez pas et vous pourrez vous affirmer face aux autres.

Observez-vous au quotidien

Maintenant que vous vous êtes définit de façon globale, entrons plus en profondeur. Si vous lisez cet article c’est que vous recherchez des informations pour reprendre confiance en vous. La confiance en soi dépend des situations auxquelles vous êtes confronté.

Alors vous allez noter (encore !) au fil des jours, les situations que vivez au quotidien et qui vous mettent mal à l’aise à cause de votre manque de confiance en vous.

Pour chacune des situations vous allez noter la façon dont vous réagissez, ce que vous ressentez et ce que vous pensez. C’est un peu comme un journal intime. Vous pouvez vous aider de ce tableau :

Situation Réactions émotionnelles Pensées

 

Voici un exemple de Marc, un musicien plutôt talentueux qui n’a malheureusement aucune confiance en ses capacités. Il était sur le point de passer une audition pour un nouveau job :

Situation Réaction émotionnelles Pensées
Mardi 25 mai

avant de m’endormir

Anxieux J’ai une audition demain.

Je ne serai pas à la hauteur.

D’autres musiciens sont plus expérimentés que moi.

Mercredi 26 mai

avant l’audition

Beaucoup de trac. Je ne suis pas la bonne personne.

Ce travail est pour quelqu’un de meilleur.

Mercredi 26 mai

pendant l’audition

Très anxieux.

Je n’arrive pas à fournir 100% de mes capacités.

Je ne vais pas y arriver.
Mercredi 26 mi

après l’audition

Stressé mais soulagé que ça soit terminé. Je ne vais pas être retenu.

J’aurais dû jouer un autre morceau.

 

Vous pouvez faire ça pendant un, deux, trois mois, autant de temps qu’il le faudra pour avoir suffisamment d’informations.

Prenez cet exercice au sérieux. Grâce à ce “journal” vous allez pouvoir mieux vous connaître, prendre de la distance en étant plus dans l’analyse que dans l’émotion. En le relisant plus tard vous pourrez constater votre évolution.

Conclusion

La connaissance de soi est une étape importante sur le chemin qui mène à la confiance en soi. S’observer n’est pas une perte de temps. C’est un exercice qui vous amènera à analyser vos réactions, vos émotions dans les situations de la vie quotidienne.

Nous avons commencé par faire un premier exercice pour se définir. Faites cet exercice de façon honnête, ne vous critiquez pas à l’excès. N’écrivez pas de choses comme : “je suis laid”, “je ne suis pas intéressant”. Ça ne vous aidera pas.

Enfin je vous ai donné une méthode pour vous observer au quotidien avec un tableau dans lequel vous allez noter chaque situation que vous rencontrez, les réactions émotionnelles et les pensées qui vont avec.

Un dernier conseil très important : écrivez le plus tôt possible après chaque situation. On a tendance à vite oublier nos pensées négatives qui nous viennent sur le moment. Prochaine étape : lutter contre ces croyances qui vous empêchent de passer à l’action.

>

EST-CE QUE VOUS DÉTESTEZ QUAND VOUS NE SAVEZ PAS QUOI DIRE DANS UNE CONVERSATION ?

Inscrivez-vous et accédez à votre vidéo gratuite pour apprendre comment toujours savoir quoi dire.