3 stratégies pour avoir plus de volonté

3 stratégies pour avoir plus de volonté

Imaginez une vie où vous n’avez plus aucun blocage,où vous osez sortir de votre zone de confort et où vous avancez sereinement en direction de vos objectifs.

Mais voilà : vous êtes timide ou vous manquez de confiance en vous. Vous savez ce qu’il faut faire pour surmonter vos difficultés, mais malgré ça vous ne passez pas à l’action.

Est-ce que c’est parce que vous manquez de volonté ?

Qu’est-ce que la volonté ? C’est votre capacité à agir conformément à vos intentions. Vous avez de la volonté si vous faites effectivement ce que vous avez décidé de faire.

Tout le monde s’accorde aujourd’hui pour dire que pour se réaliser on a besoin de volonté.

Vous serez d’accord avec moi si je vous dis que pour tenir une alimentation saine ou pratiquer du sport régulièrement tous les jours il faut une bonne volonté.

C’est valable également lorsqu’on veut entreprendre les actions nécessaires pour développer sa confiance en soi ou vaincre sa timidité.

Pendant longtemps on a pensé que la volonté ne se développait pas : on l’avait ou on ne l’avait pas.

Mais grâce aux études de Roy F. Baumeister, chercheur en psychologie sociale, on sait que c’est possible.

Il compare la volonté à un muscle qu’il est possible de travailler. Mais qui s’épuise aussi quand on le sollicite trop.

Si vous voulez réussir, dans n’importe quel domaine, la volonté est une compétence de base à développer.

Dans cet article, je vais vous présenter 3 stratégies qui vont vous aider à développer votre volonté.

1. Méditez

C’est incroyable comme la méditation a d’avantages ! En plus de la réduction du stress, l’amélioration de nos capacités de concentration et plein d’autres bénéfices sur la santé, la méditation permet aussi de muscler notre volonté.

Oui, et c’est prouvé, la méditation améliore tous les domaines de notre vie. C’est à se demander pourquoi ce n’est pas enseigné à l’école.

Bref ! Vous pouvez la considérer comme étant la meilleure pratique pour développer votre volonté (ça ne veut pas dire que vous ne devez pas lire les deux stratégies suivantes !)

Comment commencer ? Vous avez peut-être entendu des idées reçues sur la méditation, comme celle qui dit qu’il s’agit de ne penser à rien.

En fait, le but est de fixer notre attention sur quelque chose en particulier, en général il s’agit de notre respiration.

Asseyez-vous dans un endroit calme où personne ne vous dérangera. Prenez de grandes inspirations de façon consciente. Gonflez le ventre et imaginez le trajet de l’air allant de vos narines vers vos poumons, puis faisant le chemin inverse.

Si des pensées arrivent, observez-les sans jugement, puis revenez à votre respiration. Ne culpabilisez pas d’avoir été déconcentré par ces pensées.

Pour commencer, 5 à 10 minutes suffisent. Même si la plupart des gens méditent le matin, vous pouvez choisir le meilleur moment de la journée pour vous.

2. Supprimez les tentations autour de vous ou retardez le moment d’y succomber

Notre volonté s’épuise à force d’être utilisée. Alors, comment faire pour poursuivre la réalisation de nos objectifs lorsqu’elle est à zéro ?

Pour y arriver, il est important de supprimer le maximum de tentations dans notre environnement.

Par exemple, si votre objectif est de lire plus souvent des livres sur la confiance en soi il est peut-être préférable d’éliminer le maximum de distractions qui pourraient vous tenter. Pour cela, débarrassez-vous de votre télévision (entre nous, ça ne sert pas à grand-chose) !

Mettez également de côté votre smartphone. Personnellement, je me fais encore avoir. 😉

En effet, si vous devez résister à moins de tentations, votre réserve de volonté s’épuisera moins vite.

Autre exemple : si votre objectif est de perdre du poids, vous devrez éliminer de votre frigo tous les aliments trop gras ou trop sucrés.

Ainsi, lorsque vous aurez envie de manger ce genre de nourriture, il sera plus difficile de vous en procurer qu’en allant directement les chercher dans votre frigo.

Par contre, si vous ne pouvez pas supprimer une tentation et que vous devez y faire face, retardez le moment où vous allez y succomber.

Dites-vous simplement “j’attends encore 10 minutes avant de céder !”

Cet exercice tout bête est tout de même redoutablement efficace pour muscler votre volonté.

Faites-le pour tous types de tentations qui se présentent à vous au quotidien comme aller sur Instagram, manger des bonbons, regarder une série, etc.

Souvent, ce qui arrive c’est que vous n’en voudrez plus une fois les dix minutes écoulées !

3. Fixez-vous des objectifs clairs

Dernière stratégie et non des moindres : la fixation d’objectifs. Comment avoir de la volonté quand on ne sait pas exactement ce qu’on veut obtenir ?

Comme lorsqu’on prend de bonnes résolutions en début d’année, c’est important d’avoir en tête les objectifs que vous souhaitez poursuivre, que ce soit à court, moyen ou long terme.

Il existe une méthode efficace pour définir vos objectifs de façon claire et efficace : il s’agit de la méthode SMART dont voici les bases.

  • S comme spécifique : votre objectif doit être le plus précis et compréhensible possible. Il ne doit surtout pas être vague comme “je veux être plus à l’aise en conversation”.
  • M comme mesurable : vous devez être capable de connaître l’état d’avancement de votre objectif ou si vous l’avez atteint. Savoir où vous en êtes vous permettra de rester motivé sur la durée.
  • A comme accessible : il est important de ne pas se fixer des objectifs trop importants. Par exemple, si vous êtes timide ne vous fixez pas comme objectif de parler en public. Il vaut mieux avoir plusieurs petits objectifs plus accessibles.
  • R comme réaliste : c’est bien de rêver, mais certains rêves ne sont pas réalistes et il ne faut pas les mélanger avec des objectifs.
  • T comme temporel : Votre objectif doit être défini dans le temps. Il doit y avoir une durée, une date limite, une étape. C’est important pour garder la motivation de savoir quand vous devez atteindre votre objectif.

Voici un objectif SMART : “je veux aborder et engager la conversation avec 100 inconnu(e) d’ici le 15 février”.

Cet objectif est spécifique et mesurable : aborder et engager la conversation avec 100 inconnus.

Il est accessible et réaliste, à condition bien sûr de sortir de sa zone de confort ! Enfin, il est temporel parce qu’il a une date limite dans le temps.

À vous de jouer ! Et maintenant, dites-moi en commentaire si vous connaissez d’autres stratégies pour avoir plus de volonté !

>