12 signes qui montrent que vous avez un complexe d’infériorité

12 signes qui montrent que vous avez un complexe d’infériorité

Le complexe d’infériorité est un sentiment qui touche de nombreuses personnes de nos jours. Il se manifeste par un sentiment de ne jamais être à la hauteur, quelle que soit la situation.

Cette manifestation est souvent liée à de mauvaises expériences vécues par le passé. La société elle-même peut être en case.  

Il existe de nombreux signes qui laissent présager que vous souffrez d’un complexe d’infériorité. Il est important de savoir les reconnaître pour mieux les surmonter. En voici 12.

Vous rendez les autres coupables de vos échecs

Au lendemain d’examens ratés, d’entretiens d’embauche qui se sont mal passés ou des réunions vouées à l’échec, vous avez l’impression que votre monde s’arrête. Si vous cherchez à tout prix un fautif pour vous justifier, il se peut que vous soyez atteint du complexe d’infériorité.

Ce genre d’individu n’admet pas ses erreurs pour ne pas se sentir mal. Il préfère rejeter les fautes aux autres et éviter de se remettre en question. De plus, quand les moments d’échecs arrivent, il préfère rester dans une atmosphère négative et semble y trouver du plaisir.

Vous ne supportez pas les avis des autres

Recevoir des avis négatifs de la part de votre entourage est toujours difficile. Toutefois, leurs commentaires sont la plupart du temps constructifs, pouvant vous aider à devenir quelqu’un de meilleur. Quand vous souffrez du complexe d’infériorité, les remarques vous dérangent et vous blessent.

D’autres se cachent pour éviter de mettre les gens au courant de leurs faits et gestes. Ils ne parlent pas de ce qu’ils s’apprêtent à faire (des concours, des tests, des projets…) parce qu’ils détestent être critiqués et estiment qu’ils ont tout à fait le droit de faire ce qu’ils veulent.

La compétition vous dérange

Lorsque vous êtes complexé, la chose que vous détestez le plus est de vous mettre en compétition avec quelqu’un d’autre. Vous vous dévalorisez en vous disant que vous avez déjà perdu avant même d’avoir essayé. C’est juste une échappatoire pour éviter d’affronter l’autre.

Le problème est que vous avez sûrement ce qu’il faut pour vaincre l’autre. Mais à cause de pensées négatives, vous en perdez la motivation et l’envie. Si vous voulez atteindre vos objectifs, il est temps de mettre de côté ces façons de penser.

Vous êtes antisocial

Vous n’aimez pas discuter et partager vos propres idées avec les gens. Comme il est impossible de contrôler tout ce qui se dit, vous préférez vous isoler et éviter de participer par peur de faire face à des sujets ou des situations qui vous mettent mal à l’aise. Vous préférez travailler seul et finir les tâches à votre guise. 

Par ailleurs, vous avez tendance à vous retirer d’un groupe pour ne jamais connaître l’avis des autres sur votre personne. En bref, vous choisissez presque toujours de vous échapper au lieu d’affronter.

Ce n’est jamais de votre faute

Quand des situations graves se présentent, les personnes atteintes d’un complexe d’infériorité ont tendance à penser que tout ce qui se passe est de la faute de quelqu’un d’autre.  Cette manière de réagir correspond à une carapace qui cache des sentiments de culpabilité et de mépris envers soi-même.

Ces individus se montrent supérieurs aux autres et dévalorisent tout le monde pour prouver qu’ils sont parfaits. Ils peuvent changer de personnalité pour cacher leur complexe.

Vous n’aimez pas être corrigé

Vous détestez recevoir des critiques/corrections/recommandations de la part des autres, qu’elles soient négatives ou positives. Vous vivez dans votre monde et vous négligez les suggestions extérieures, même si les gens veulent seulement vous aider. Tout paraît parfait et tout ce que vous faites est toujours bien. Attention ! ce n’est qu’une impression. Il faut vite vous retirer de cette zone de confort. 

Vous n’êtes pas content de la réussite des autres

Comme vous n’aimez pas la compétition, vous appréciez encore moins le succès des autres. Vous n’acceptez pas le fait que quelqu’un puisse être meilleur que vous. Surtout si vous avez tenté de réussir dans le même domaine. Quand vous voyez une personne atteindre son but, vous vous sentez encore plus « nul » et avez l’impression de n’avoir aucune valeur.

Tout cela est le résultat d’un complexe d’infériorité. En conséquence, vous vous exprimez parfois de manière arrogante et parfois insupportable.

Vous pensez à vous en dernier lieu

Vous préférez vous occuper des personnes que vous pensez plus importantes ou meilleures que vous. Vous laissez alors vos besoins et vos responsabilités de côté, comme s’ils n’avaient aucune importance à vos yeux. Vous avez l’impression que vous ne méritez rien. Le fait de se sentir en dessous des autres est un aspect commun de la majorité des personnes atteintes de complexe d’infériorité.

Vous êtes dépendant des autres

Vous avez tendance à attendre que les autres complimentent ce que vous faites. Que ce soit en bien ou en mal, vous n’avez pas la capacité de vous autoévaluer. Et vous vous inquiétez perpétuellement des appréciations d’autrui. C’est comme si c’était un besoin vital de savoir ce que les gens pensent de vous.

Vous procrastinez très souvent

Quand vous vous sentez inférieur, vous avez du mal à démarrer des projets, car vous avez peur d’échouer. Vous remettez systématiquement à plus tard en pensant que demain, vous serez meilleur, et ce n’est apparemment jamais le cas. Même les petites tâches peuvent sembler énormes et insupportables à vos yeux. Vous refusez de croire en vous et d’accomplir quelque chose de bien. Vous n’atteignez donc jamais les objectifs que vous vous êtes fixés.

Vous aimez la solitude

Vous ne voulez pas appartenir à un groupe. Quand vous êtes en compagnie d’autres personnes, vous devenez timide et n’êtes pas à l’aise. La tension se fait vite sentir et vous avez une folle envie de vous enfuir. Vous souhaitez rentrer chez vous et rester seul dans votre chambre de peur d’être jugé.

Vous manquez de confiance en vous en public

Lorsque vous discutez avec une autre personne, vous le regardez rarement dans les yeux. C’est encore pire si vous deviez vous exprimer devant de nombreuses personnes. Dès que vous vous apprêtez à vous exprimer, vous redoutez de faire les choses de travers. Cela ne fait qu’augmenter les risques d’un fiasco.

Si vous vous retrouvez dans plusieurs des signes présentés, il est possible que vous souffriez d’un complexe d’infériorité. Un travail sur soi s’impose alors. Ce « trouble » peut très bien être résolu, mais la démarche exige un total investissement de votre part, mais également une intime conviction que vous allez vous en sortir. Votre destin vous appartient.

Une excellente solution pour vous en sortir consiste à faire appel à un professionnel qui vous accordera le soutien psychologique dont vous avez besoin.

>