L’approche cognitive et comportementale pour surmonter la timidité

L'approche cognitive et comportementale pour surmonter la timidité

Bien souvent, l’origine de la timidité est extérieure. Il peut s’agir de l’éducation, d’un lointain souvenir, d’un malentendu ou tout simplement d’un déclic causé par une ou plusieurs personnes extérieures. Lorsqu’une situation similaire à celle qui vous a marqué surgit, votre subconscient réagit. Le cerveau conclut tout de suite au dénouement initialement enregistré : le repli. Mais comment alors surmonter cette timidité ? Découvrez l’approche cognitive et comportementale pour gagner en assurance.

Les manifestations de la timidité

La timidité peut se définir par la difficulté à extérioriser vos émotions face à une ou plusieurs personnes, généralement des étrangers ou des gens que vous côtoyez peu.

Quand arrive le moment de vous exprimer, votre cœur bat plus vite, vous regardez à gauche et à droite l’expression des visages tournés vers vous. Vous vous posez des questions.

Vous vous sentez mal à l’aise et vous vous dites qu’il serait préférable d’éviter cette situation et de vous mettre de côté et non sous les projecteurs. Vous commencez par baisser les yeux. Puis, vous faites en sorte de passer inaperçu.

Vous choisissez ainsi le repli. Pourtant, cela ne vous permet pas de vous épanouir en tant que personne.

Effectivement, vous êtes un être social, incapable de vivre sans les autres et pourtant tellement gêné de devoir le faire. Vous n’avez donc qu’une seule chose à faire, combattre votre timidité.

L’approche cognitive et comportementale est une solution particulièrement intéressante dans la mesure où celle-ci s’attaque directement aux comportements non désirables ainsi qu’aux pensées qui induisent la timidité…

Comprendre l’approche cognitive et comportementale

L’approche cognitive et comportementale consiste à modifier volontairement les comportements et les pensées. Il s’agit alors de transformer les comportements problématiques et des pensées qui sont à l’origine de la timidité.

Le principe est simple : il s’agit de traiter d’abord le problème actuel avant de s’intéresser à leurs origines. Au final, le cerveau est reprogrammé et le comportement est reconditionné.

Première étape : changer de comportement et modifier les pensées

Dans le cadre de l’approche cognitive et comportementale, vous réalisez des exercices ayant pour but de modifier directement vos comportements et vos pensées qui sont directement liés à votre timidité.

Votre démarche s’effectue principalement sur quatre niveaux :

  • Vous changez volontairement vos comportements dans les situations qui déclenchent votre timidité. Petit à petit, vous vous exposez à ces moments intimidants, faisant en sorte de réagir désormais différemment.
  • Vous apprenez à devenir maître de vos émotions. Vous faites en sorte de vous détendre lorsque des situations stressantes surgissent. Progressivement, vous faites en sorte de maîtriser votre impulsivité et votre sensibilité.
  • Vous devenez également maître de vos pensées en faisant en sorte de neutraliser systématiquement les pensées négatives automatiques qui surgissent parfois par réflexe.
  • Enfin, vous changez radicalement de comportement tout en mettant tout en œuvre pour gagner en estime de soi.

Deuxième étape : identifier la cause de la timidité

Afin de remédier totalement à votre timidité, vous devez également trouver et situer le moment de votre histoire où ce trait de personnalité s’est accentué. Vous serez donc contraint d’explorer votre mémoire pour régler le problème.

Un problème qui a pris de l’ampleur parce qu’à un moment précis, vous lui avez donné de l’importance. C’est cette importance mal placée qui sera modifiée lors de l’intervention cognitive et comportementale. Vous pourrez alors voir les choses d’un nouvel œil et vivre différemment avec le soutien d’un accompagnement (d’un coach ou d’un thérapeute selon le degré de vos difficultés).

Nécessité d’une introspection

Une introspection se révèle indispensable. En effet, vous avez besoin de vous remettre en question pour apporter une solution durable à votre timidité. C’est une condition sine qua non pour corriger définitivement une mauvaise habitude comportementale.

L’approche cognitive et comportementale vous invite à un dialogue avec vous-même. Vous renouez avec un passé plus ou moins lointain qui vous a marqué d’une façon particulière et vous a donné un trait de comportement devenu propre.

Une fois que vous avez identifié ce moment M, vous allez l’appréhender d’une autre manière. De cette façon, la frustration qui a été créée à ce moment donné pourra être effacée. Résultat : vous pourrez définitivement changer de comportement.

À noter qu’il est plus facile de regarder devant le miroir, car il n’y a que vous. C’est d’ailleurs l’un des premiers exercices préconisés par l’approche cognitive et comportementale avant d’aller plus loin. Vous habituez votre corps à s’exprimer et votre bouche à dire des choses qu’elles soient censées ou non dans un premier temps.

Apprendre à communiquer

Après vous êtes familiarisé avec vos émotions et vos mots devant le miroir, vous devez aller vers les autres. Commencez par vos proches, vos amis puis élargissez petit à petit votre « audience ».

Cultivez ainsi votre enthousiasme à parler aux autres. Commencez par exprimer votre avis personnel sur n’importe quel sujet. Cette technique s’avère très efficace pour booster votre estime de soi. Au fur et à mesure, la timidité va se dissiper.

Une chose très importante, sachez que le fait de vous concentrer sur ce que vous dites est plus important que de réfléchir à ce que les interlocuteurs pourraient se dire ou se demander.

D’ailleurs, l’outil le plus efficace contre la timidité est l’indifférence par rapport à l’avis des autres. À souligner que cette indifférence n’est nécessaire qu’au début, car elle vous permet d’être au premier plan au cours d’une conversation. Petit à petit, vous vous tournerez plus vers les autres et les conversations deviennent alors de véritables échanges.

Apprendre à partager

Lutter contre la timidité est un combat de longue haleine au cours duquel vous devez donner beaucoup de votre personne. Chaque jour, il est important de réaliser des exercices vous permettant d’assimiler petit à petit de nouvelles habitudes.

Au fil du temps, votre comportement se transforme. Votre confiance en vous-même augmente et vous avez plus d’audace. Vous vous ouvrez plus au monde. Plus important encore, vous développez ce que vous êtes vraiment au fond de vous.

Dans votre démarche de lutter contre la timidité, vous apprendrez à aller de plus en plus vers avec les autres. Pourquoi ne pas partager votre expérience et raconter comment vous avez grandi ? De cette manière, vous confirmez votre volonté et votre détermination à aller au-delà de vos blocages pour mieux vous épanouir.

>